C’est quoi le métier de data manager ?

Mon métier

Mon métier consiste à analyser les processus d’une entreprise et ses données pour améliorer la performance, le marketing, automatiser etc.
En bref, il consiste à rendre la vie des business (et des gens) plus sympas !

En tant que gestionnaire de données, le data manager recueille, classe et exploite les données. Garant de la qualité et de la fiabilité des données, il est en charge de mettre en place et d’améliorer les processus de collecte des données dans le but de maximiser leur valeur et efficacité opérationnelle.
Enfin, c’est LE lien entre le Métier et l’IT, permettant de créer des synergies positives et participer activement à  la « culture data » des collaborateurs et de l’entreprise.

Quelles sont les compétences à avoir pour être un bon data manager?

Généralement un data manager travaille sur 3 piliers: People, Process et Technologies

People

50% du métier.
Afin de pouvoir organiser les personnes, les données et les processus de manière efficace, il est crucial de comprendre le métier des individus concernés et les enjeux auxquels ils sont confrontés. Cette partie du processus est communément appelée la gouvernance de données.

Les compétences clefs : avoir le sens de l’écoute et du service. Il faut savoir faire preuve de pédagogie car tout le monde n’a pas le même niveau de maturité.

Process

40% du métier.
L’analyse des processus et des flux de données est essentielle pour identifier les problèmes et les points bloquants, afin de concevoir des solutions pour améliorer le travail ou créer de nouveaux produits. L’objectif principal est d’améliorer la qualité et la disponibilité des données pour les collaborateurs.

Les compétences clefs : savoir travailler avec des données détaillées, pour les analyser. Etre en capacité de synthétiser les travaux ainsi qu’avoir une compréhension accrue du Métier (qu’est-ce qu’un Marketeur veut faire pour savoir le traduire en process).

Technologie

C’est seulement 10% du métier.
Maintenant on peut construire et implémenter des solutions- corriger des problèmes.

Les compétences clefs : savoir exécuter des analyses de bases sur les données pour être plus autonome et efficace (en SQL ou Python). Savoir coordonner des équipes techniques transverses pour s’assurer que les choses s’améliorent en tant et en heure.

Bien sûr, il y a plein d’autres compétences ou variantes du métier, mais dans le fond ça ressemble à ça 😊

Etude de cas
Amélioration de la base de données d’une association

Année: Juin 2022 à Juin 2023
Catégorie : Gestion de base de données

Pendant 1 an, je me suis occupée de la base de données d’une association pour améliorer la réception des communications et la participation aux évènements organisés (Afterwork, Echanges Alumnis-Etudiants, Rencontres thématiques etc.).

1

Pour commencer, il a fallu résoudre la dette technique accumulée au cours de l’année précédente afin d’éviter que les données ne se détériorent davantage au fil du temps. Cela a impliqué de corriger une quinzaine de bugs entre les différents partenaires, étant donné que le site était connecté à un environnement complexe. Pour y parvenir, il a été nécessaire de comprendre l’environnement technique et d’analyser les problèmes.

2

J’ai corrigé les informations personnelles des membres en veillant à ce qu’il n’y ait pas de doublons, que les codes postaux et les villes correspondent, que les numéros de téléphone soient au format international, que les adresses e-mail soient rectifiées, etc. Bien que la rectification et le formatage des données soient une partie importante du travail, cela a une limite car il est important de s’assurer que les informations sont à jour et exactes.

Par conséquent, des campagnes de mise à jour sont régulièrement organisées pour demander aux membres de mettre à jour leurs informations.

3

Un élément important des corrections apportées est la normalisation et la mise à jour des entreprises associées aux fiches de membres (en s’assurant qu’il n’y ait pas de doublons, que les entreprises soient toujours opérationnelles, que l’adresse soit exacte, etc.). Heureusement, ces informations sont publiques et peuvent donc être facilement mises à jour!

Au total, plus de 18 000 fiches de membres ont été corrigées et 27 000 fiches d’entreprises doivent encore être examinées.

Les analyses sont en cours pour déterminer l’impact de ces corrections sur les communications, mais nous espérons une amélioration de la délivrabilité des communications de l’ordre de 10 à 15 %.

4

Après avoir corrigé la dette technique et examiné les données relatives aux entreprises, nous prévoyons de travailler en collaboration avec l’association sur un audit de sécurité et une revue de l’application du RGPD avec un avocat spécialisé.

Nous sommes également en train de discuter de l’amélioration du modèle de données et de la mise en place d’une gestion éco-responsable pour réduire notre impact environnemental.

Une formation en particulier ?

Bien que j’aie une formation d’ingénieur, c’est un métier où il n’y a pas de « bonne formation » car nous venons tous d’horizons très différents. Selon moi, voici les trois traits de caractère indispensables pour réussir dans ce métier :

Z

Une curiosité infinie dans le domaine de la technologie et des métiers. Il est essentiel de ne jamais se reposer sur ses acquis et de vouloir continuer à apprendre constamment.

Z

Une véritable volonté de comprendre comment les différents métiers et personnes fonctionnent pour pouvoir leur apporter quelque chose de mieux. Il est important de construire une expertise métier.

Z

Essayer d’innover en permanence (même si c’est une petite innovation) tout en respectant la culture de chacun.

Pour en apprendre plus sur la Data, rdv sur la boîte à outils et sur le blog.

J’ai aussi créé la formation DARE – Data Manager2 jours pour apprendre les fondamentaux du data management, faire décoller votre stratégie data, et gagner en sérénité. Cela vous intéresse ? Pour en savoir plus, c’est par ici ou discutons-en ici 🚀